Humaniste et responsable

 

Située à l’interface des mondes académique et économique, la Fondation INSA a pour mission et pour  ambition de diffuser un modèle humaniste et responsable.

L’INSA a été créé en 1957 sur le modèle de l’ingénieur humaniste, un modèle élaboré par Gaston Berger, fondateur de l’école, mais aussi industriel, philosophe et père de la prospective. 

Pour Gaston Berger, la condition fragile du monde moderne, avec notamment l’avènement de l’arme nucléaire, questionne l’action de l’ingénieur et le rend responsable de la puissance que la technique lui confère.

60 ans après la création de l’INSA, ce modèle d’ingénieur humaniste se révèle d’une acuité extraordinaire face aux enjeux contemporains et garde toute sa pertinence. La pensée de Gaston Berger, qui était très avant-gardiste en 1957, reste aujourd’hui plus que jamais pertinente face au défi climatique et aux enjeux socio-écologiques du monde actuel.  Nous vivons aussi dans un monde où l’on annonce une “robolution”, où se développe l’Intelligence Artificielle, où l’on parle d’homme augmenté, un monde qui réinvente notre rapport aux autres, à la mobilité et à tout ce qui compose notre quotidien.

L'ingénieur qui fait le monde peut aussi le défaire

 

Dans ce monde en révolution, l’ingénieur a un rôle majeur à jouer. Il est celui qui le pense, celui qui le conçoit, celui qui le fait et le défait et donc celui qui doit lui donner un sens, à savoir une signification et une direction.

Cette conception humaniste du rôle et de la responsabilité de l’ingénieur repose sur une approche systémique. Il s’agit de prendre en compte le monde dans toutes ses dimensions – sociales, économiques, culturelles, environnementales - et pas seulement sous l’angle du défi technique ou technologique. Elle nécessite donc de s’ouvrir à toutes les disciplines, pour saisir la pluralité du monde et développer une capacité à s’interroger sur l’impact global des sciences et de l’ingénierie. 

L’INSA va ainsi cultiver différents types d’engagements dans le domaine des sciences humaines et sociales, du sport, des arts, des associations étudiantes et humanitaires, de l’entrepreneuriat pour développer une ouverture d’esprit, une ouverture aux autres, mais aussi d’autres formes de sensibilité pour mieux appréhender la complexité du monde.

Le modèle INSA se caractérise enfin par son engagement en faveur de l’ouverture sociale et de la diversité. L’INSA, à travers un Institut Gaston Berger, soutient le développement de toutes les formes de diversité : diversité de genre, diversité sociale, diversité culturelle, inclusion de personnes en situation de handicap. Outre qu’elle répond à un enjeu d’équité, nous considérons la diversité comme un atout car source de créativité.

La Fondation INSA propose aux entreprises, ONG, Think Tank, acteurs territoriaux et associatifs qui portent ces mêmes valeurs et convictions, de développer des synergies et projets avec la communauté INSA afin de contribuer ensemble à construire une société plus juste et plus durable.