Je vous invite à découvrir la Fondation INSA. Créée en novembre 2018 avec pour mission de promouvoir, développer et diffuser le modèle d’ingénieur humaniste. Ce modèle, conçu par Gaston Berger en 1957, constitue le socle identitaire des INSA : former les ingénieurs soucieux de l’impact des sciences et technologies sur la société et l’environnement. Très avant-gardiste à la fin des années 50, le modèle INSA conserve aujourd’hui toute sa pertinence face aux enjeux du monde actuel : préservation de la planète, respect et inclusion des diversités, ascension sociale, ouverture aux autres et sur le monde.

Depuis plus de 60 ans, ces valeurs animent une communauté qui accueille chaque année 17000 élèves ingénieurs et compte plus de 93 000 diplômés dans le monde. Bénéficiant de toute la richesse de ce patrimoine, la Fondation INSA fédère un réseau de fondations locales, créées au sein de chaque établissement INSA, permettant d’articuler des actions à visée nationale et internationale avec des actions au sein de chaque territoire. Cette dynamique a été enclenchée grâce à VINCI et au Crédit Mutuel qui ont été les premières entreprises à s’engager à nos côtés. Je tiens à les en remercier. Ensemble, sur la base de valeurs humanistes partagées, nous avons lancé les premiers programmes de la Fondation INSA.

La Fondation INSA, ce sont aussi des coopérations inédites avec des acteurs humanitaires pour mettre la science au service de causes majeures, comme le handicap ou l’exclusion numérique. Dans ces deux domaines, nous avons commencé à construire des partenariats extrêmement innovants avec Handicap International le Comité International de la Croix-Rouge et WeTechCare.

La Fondation INSA, ce sont enfin des étudiants, des diplômés, des représentants d’entreprises, des acteurs de l’économie sociale et solidaire, des enseignants-chercheurs, des responsables des INSA et INSA partenaires qui se mobilisent pour imaginer et préparer le monde de demain dans une démarche de développement durable et de responsabilité sociale. Leurs travaux s’appuient sur la méthode prospective de Gaston Berger, qui structure le mode de pensée et d’action de la Fondation.