Depuis 2018 l’INSA Lyon et l’INSA Toulouse ont initié une démarche prospective pour imaginer et se préparer aux enjeux à venir à l’horizon 2040. En 2020 cette démarche soutenue par la Fondation INSA, a été lancée au niveau du Groupe INSA. Bénéficiant des analyses menées par ces deux établissements sur les facteurs de changement susceptibles d’impacter l’évolution de l’INSA dans les prochaines années. 

Cette démarche a mobilisé les équipes de direction des différentes entités du Groupe, des enseignants-chercheurs, des personnels, des étudiants, des diplômés et des partenaires pour imaginer et préparer l’avenir du Groupe INSA. Accompagné par Philippe Durance, titulaire de la Chaire Prospective et Développement Durable au CNAM, le groupe INSA a mis en œuvre la méthode élaborée par Gaston Berger, fondateur de l’INSA et de la prospective.

Dans le cadre de ces travaux, l’année 2020 a été rythmée par des ateliers de diagnostics prospectifs sur les valeurs et missions du Groupe INSA, ses forces et faiblesses et les fondements de son organisation.  Des sessions de travail participatives et contributives ont également été organisées sur les hypothèses d’évolution de l’environnement de l’INSA à l’horizon 2040, qu’il s’agisse de l’état du monde, du rapport aux sciences ou encore du secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Ces éléments constitueront le point de départ du plan d’actions qui sera élaboré en 2021 par les directeurs du Groupe INSA pour répondre à ces enjeux.